Conseil de pose d'une terrasse en bois

Avant l'installation

Aspects législatifs

Avant de vous lancer dans l’installation de votre terrasse, il est souhaitable de vous renseigner auprès de votre mairie sur la réglementation qui concerne l’aménagement d’une terrasse.

De manière générale :

- Si le niveau supérieur de la terrasse est inférieur ou égal à 0m60 par rapport au niveau naturel du sol, il n’y a aucune contrainte administrative,

- Si le niveau supérieur de la terrasse est supérieur à 0m60 par rapport au niveau naturel du sol et que la surface de celle-ci est inférieure ou égale à 20 m², une simple déclaration de travaux suffit,

- Si le niveau supérieur de la terrasse est supérieur à 0m60 par rapport au niveau naturel du sol et que la surface de celle-ci est supérieure à 20 m², un permis de construire doit être déposé.

Dans tous les cas, veuillez vous renseigner auprès du service urbanisme de votre mairie.

Aspects techniques

Il est nécessaire de s’assurer que le site de construction permettra une ventilation de l’air et une évacuation de l’eau suffisantes.

Si de l’eau est susceptible de pénétrer sous le platelage pour une quelconque raison, elle doit pouvoir s’évacuer facilement.

Le bois exotique ou pin traité autoclave sont des matériaux généralement légèrement plus chauds que l’air ambiant qui favoriseront la création de condensation si l’air ne pouvait pas circuler librement.

Pour cette raison, il est important et recommandé de laisser un espace sous les lames de 100m afin de permettre une ventilation optimale.

Un platelage avec une ventilation insuffisante ne risquera pas seulement d’endommager la sous structure, mais favorisera également l’apparition de moisissure.

Assurez-vous de prévoir une pente suffisante à votre sous-structure pour permettre l’écoulement de l’eau sur les lames.

Rappelez-vous de placer les lames sur le chantier au moins 72 heures avant pour leur permettre de s’acclimater à l’environnement.

Conseil de pose d'une terrasse en bois aspects techniques